pinata-logo-2

Nous sommes tous remplis d’une grande richesse parfois ignorée ou enfouie par nos parcours. Découvrons ensemble comment y accédez pour laisser jaillir tous vos possibles grace à l’approche de la psycho pédagogie positive alliant des outils simples et efficaces.

Comme une étincelle > Trucs et Astuces  > 4 bons conseils – avant de punir !

4 bons conseils – avant de punir !

1-Savoir écouter et accueillir

– Respirez pour vous calmer et essayer de refreiner vos réactions hâtives. Le but est de vous installer dans un état d’esprit d’écoute active.

– Parlez le plus sereinement possible : « Quel est ton souci ? »

– Accueillez simplement ce qu’il a dire,

– Ecoutez sans juger et sans faire de commentaires : «  ok, c’est çà qui te gêne pour l’instant »

– Laisser lui le temps de tout déballer

Plus vous lui donnerez un espace pour s’exprimer, plus l’émotion va fondre, l’intensité de la colère, les cris…

L’enfant va se dire : « chouette je suis reconnu, j’ai le droit de ressentir cela ».

Plus vous allez témoigner de l’attention à votre enfant, plus il se sentira en sécurité et plus il aura envie d’améliorer son comportement.

2-Un peu de disponibilité c’est possible !

Consacrez-lui simplement mais pleinement 5 à 10 minutes en tête à tête. Il suffit d’une conversation, d’une histoire, d’un jeu, d’une devinette, d’une partie de giligili…. UN BON FOU RIRE.

Vous verrez que nourri d’attention, il se transformera plutôt en allié. Alors il n’aura plus besoin de se rebeller.

3-Reconnaissance ou punition, revenir à la notion de clan

Dès qu’il fait quelque chose de bien, de gentil, d’utile, PENSEZ à le lui DIRE :  « Quand tu mets la table, cela m’aide et on a plus du temps après. »

Si vous estimez à un moment donné qu’il faut punir ou si vous n’êtes pas encore prêt à évacuer la notion de « punition», transformez-la en action qui renforcera la notion de clan.

Par exemple, demandez-lui de lire une histoire à son frère qu’il a insulté toute la journée ou de lui faire un dessin, de lui écrire un petit mot…

4-Pourquoi changer ?

Au début, cela vous paraîtra difficile et vous commettrez sans doute quelques maladresses. Mais gardez en tête votre objectif premier de parent, rendre ses enfants heureux et cultiver avec eux des relations de confiance.